mardi 22 mai 2018

Primum

La Sorcière Rouge / Blood Witch
   
Auteur : Léna Jomahé

Éditeur précédent : Valentina
Éditeur actuel : Gloriana

Nombre de pages : 354 / 342

Catégories : Bit-Lit & Fantastique

Prix précédente édition : 18€
Prix actuelle édition : 20€


Pourquoi ce livre ?
Parce que c'est de la SFFF.
Parce qu'il m'avait été dédicacé.
Parce qu'il vient d'une petite ME.
Parce que c'est de l'urban fantasy.




Mais pourquoi moi ?
J'étais bien dans ma vie d'étudiante. J'avais un job plutôt sympa et carrément trop payé pour ce que je faisais, une meilleure amie un peu frappadingue, mais que j'adorais, des parents aimants et présents, et il a fallu qu'il entre dans ma vie. Oui... Lui... ! Il est arrivé avec ses gros sabots et il a mis un énorme coup de pied dans mes certitudes, faisant voler ma vie en éclats !
Me voilà donc, à vingt-deux ans, à devoir sauver ma peau dans un monde totalement irréel. Des vampires, des sorcières, et puis quoi, encore ?! Des loups-garous, pourquoi pas, soyons fous ? Ah... ben oui ! Et franchement il est tellement sérieux... aucun humour ! Non, je vous jure... On est mal barrés !




Je me suis laissée absorber par cette lecture. Non pas que ce soit LE livre de l'année, mais il se lit ma foi fort bien. On tourne les pages, on vit l'histoire en même temps que l'héroïne et, surtout, on veut savoir où tout cela va la mener ! Le seul truc qui m'a un peu dérangé, ce sont les scènes de sexe, décrites sur plusieurs pages. Bon, ok, il n'y en a que deux et c'est assez réaliste, mais que voulez-vous, on ne se refait pas !

L'histoire :
Celle d'une sorcière qui découvre ses pouvoirs.
L'histoire d'une prophétie.
Une histoire d'amour.

Les personnages :
Erika est une étudiante de bientôt vingt-deux ans. Elle mène une vie paisible, entre son boulot, ses études et les soirées. Le seul point noir est ce dragueur un peu lourd du nom de Warren. Jusqu'au jour où un inconnu débarque sur son lieu de travail, puis la suit jusque chez elle. Mais s'il est pour elle un inconnu, lui semble en savoir long sur sa personne... beaucoup plus qu'elle à vrai dire ! Et que dire de cette marque dans sa nuque ?
Stan est un vampire de plus de deux siècles. Grâce à une puissante sorcière, il a pu se défaire du lien qui le rattachait à son créateur et ainsi vivre sa propre existence. Mais voilà, Stan a fait un promesse : celle de veiller sur Erika. Et comme pour tout vampire, les promesses sont sacrées ! Alors tant pis s'il doit supporter le caractère de cochon de la jeune femme, il la protègera coûte que coûte !

La plume de l'auteur :
En lisant les mots "sorcières" et "vampires", j'avais peur de tomber dans du réchauffé de chez réchauffé. Pourtant, si l'histoire n'est pas complètement innovante, Léna Jomahé parvient avec ce roman à créer son propre univers. Les règles y sont bien définies, et elle se plait même à se railler d'autres sagas vampiriques bien connues (Twilight pour ne citer qu'elle). Bien sûr, cela va parfaitement de pair avec l'humour (que dis-je, la folie !) de son personnage principal. Et on n'a vraiment pas de mal à se glisser dans l'histoire tout autant que dans la peau de la jeune femme. De fait, ce roman conté au passé nous est narré par Erika en personne !




Un roman addictif qui suit les codes de la Bit-lit tout en s'en moquant. Je vais donc guetter la suite avec grand intérêt !




L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 4/5

Total : 15,5/20




lundi 21 mai 2018

C'est lundi... que lisez-vous ? #4

Bonjour !

On se retrouve en ce lundi de Pentecôte pour un nouvel épisode du "C'est lundi, que lisez-vous ?" que Galleane suit toujours de près.

Pour rappel, le principe de ce rendez-vous hebdomadaire est simple. Il s'agit de répondre aux trois questions suivantes :

* qu'ai-je lu la semaine dernière ? *
* que suis-je en train de lire ? *
* que vais-je lire ensuite ? *














Mes dernières lectures


Räuberherz - mon avis en bref :
Une revisite inédite dans laquelle j'ai pourtant eu du mal à entrer car l'héroïne me paraissait trop "jeune". Pour autant, plus je tournais les pages, plus j'ai été happée par ma lecture.

Le Livre du Voyage - mon avis en bref :
Un livre qui place le lecteur au centre de son histoire. Un véritable voyage que vous susurre mon très cher Bernard Werber.

Keleana et le Seigneur Pirate - mon avis en bref :
J'ai voulu savoir qui était cette Keleana malgré ce problème de titre (assassineuse). Si je n'ai pas été enthousiasmée par cette lecture, je l'ai tout de même trouvée distrayante.

Schachnovelle - mon avis en bref :
Un grand classique de la littérature "allemande" que je n'avais encore jamais lu. Aussi haletant que dérangeant.


Ma lecture en cours


Mon avis sur le vif :
Ce premier tome se lit très bien et je suis ravie que l'auteur ait trouvé un nouvel éditeur après que Valentina a fermé. 


Mes prochaines lectures


Fais un vœu - Pourquoi ?
Parce que DreamCatcher est une maison d'éditions à taille humaine.
Parce que j'en avais commencé la lecture sur wattpad.

Pacte obscur - Pourquoi ?
Parce que le Chat Noir est encore une maison d'éditions à taille humaine.
Parce que l'auteur est tellement sympa qu'elle mérite que je n'attende pas plus pour lire ce premier opus !


Et vous, que lisez-vous ?


dimanche 20 mai 2018

Schachnovelle

Le joueur d'échecs

Auteur : Stefan Zweig

Éditeur : Fischer

Nombre de pages : 110

Catégorie : Nouvelle

Prix : 12,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que je peux le lire en VO.
Parce que je n'avais encore jamais lu ce classique.
Parce que j'ai dans l'idée de l'étudier avec mes élèves.









... de la VF parue chez Le Livre de Poche en janvier 2013

Qui est cet inconnu capable d'en remontrer au grand Czentovic, le champion mondial des échecs, véritable prodige aussi fruste qu'antipathique ? Peut-on croire, comme il l'affirme, qu'il n'a pas joué depuis plus de vingt ans ? Voilà un mystères que les passagers oisifs de ce paquebot de luxe aimerait bien percer.
Le narrateur y parviendra. Les circonstances dans lesquelles l'inconnu a acquis cette science sont terribles. Elles nous reportent aux expérimentations nazies sur les effets de l'isolement absolu, lorsque, aux frontières de la folie, entre deux interrogatoires, le cerveau humain parvient à déployer ses facultés les plus étranges.
Une fable inquiétante, fantastique, qui, comme le dit le personnage avec une ironie douloureuse, "pourrait servir d'illustration à la charmante époque que nous vivons".




J'ai lu la nouvelle d'une seule traite, ne sachant pas vraiment où elle j'allais. De fait, j'avais vaguement entendu parler d'un homme qui aurait appris à jouer aux échecs dans un camp de concentration... Or, il se trouve que le début ne laisse rien présager de tout cela ! J'ai donc été ravie de réellement découvrir cette œuvre dont j'avais tant entendu parler. Et, bien que je ne connaisse rien aux échecs, je me suis surprise à suivre les parties comme le faisaient les personnages de l'histoire. Toutefois, il est évident que ce n'est pas spécialement mon genre de prédilection (je dis ça pour expliquer la note de "mon appréciation" un peu plus bas).

L'histoire : 
Celle d'un homme qui veut absolument entrer en contact avec le N°1 mondial.
L'histoire d'un homme qui sombre dans la folie.
Une histoire d'échecs...

Les personnages :
Mirko Czentovic est le champion mondial des échecs. Et pourtant, il est bien loin des clichés que l'on peut avoir sur ces génies (intelligents, cultivés etc.). Au contraire, Czentovic est incapable d'écrire correctement ou même de parler à l'aide de phrase grammaticalement justes. Voilà pourquoi, il ne parle presque pas. Mais dès qu'il se retrouve face à un jeu d'échec, son génie peut alors s'exprimer. Et cette position de génie va vite lui monter à la tête. Il n'a alors plus qu'une idée : faire du profit grâce à son don.
Dr. B. est complètement différent. Contrairement à Czentovic qui a appris les échecs en regardant les autres jouer, Dr. B. s'est instruit grâce à un livre qu'il a volé alors qu'il attendait pour subir un nouvel interrogatoire mené par la Gestapo. Dès lors, ce petit livre contenant le protocole de nombreuses grandes parties est devenu son salut... avant de se transformer en terrible dépendance.

La plume de l'auteur :
Le moins qu'on puisse dire, c'est que Stefan Zweig savait y faire niveau suspense ! Je ne parle pas de suspense version thriller, bien sûr, mais de cette faculté à vous faire languir, à vous donner envie de tourner les pages pour savoir comment "tout ça" va finir. Et ce, ici, grâce à deux plus ou moins longs flash-back qui vous déracinent de l'histoire originelle pour vous emporter dans les méandres du passer des deux personnages principaux. Le lecteur n'a alors de cesse de vouloir "revenir à l'histoire" tout en se demandant où l'auteur veut en venir, quel est le passé de tel ou tel personnage.
Le récit se fait à la première personne, via un narrateur qui est loin d'être le personnage principal de cette histoire contée au passé.




Un classique de la littérature "allemande". Haletant et dérangeant.




L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 3,5/5

Total : 15/20



Keleana et le Seigneur Pirate


Auteur : Sarah J. Maas

Éditeur : La Martinière J.

Nombre de pages : 68

Catégories : Fantasy & Jeunesse

Prix Kindle : 0,00€


Pourquoi ce livre ?
Parce qu'il était gratuit.
Pour pouvoir découvrir cet univers.
Parce que je voulais marquer quelques points pour le mois de la fantasy^^








Un cœur de glace, une volonté de fer, une aventure haletante de Keleana l'Assassineuse, en avant première de la sortie du livre en septembre.

Combattante exceptionnelle formée dès son plus jeune âge, voleuse, malin, coquette et arrogante..., Keleana Sardothien est la meilleure assassineuse d'Arobyn Hamel, le Roi des Assassins du Nord. Elle est aussi sa protégée et son héritière.

Envoyés en mission, avec son collègue Sam Cortland, à Skull Island auprès de Rolfe Seigneur des Pirates, Keleana apprend qu'il s'agit d'une affaire de traite d'esclave. Ce qui, toute assassineuse qu'elle soit, ne lui plait guère. D'un commun accord avec Sam, ils décident de faire capoter l'affaire mais l'entreprise n'est pas sans risque.
Mais le plus grand danger n'est-il pas l'attraction grandissante entre Sam et Keleana à un moment peu opportun ?

Une préquelle inédite, téléchargeable gratuitement, pour découvrir les premières aventures de la meilleure Assassineuse du Royaume d'Adarlan.




Bien que ce livre soit plutôt sympa, je pense que je vais largement pouvoir me retenir d'acheter la saga... Déjà, le titre "d'assassineuse" m'a toujours fait grincer des dents. Mais comme Keleana semblait plaire à beaucoup, je me suis dit qu'elle valait la peine qu'on s'y attarde un peu. Alors c'est vrai que l'histoire est sympa et que l'héroïne est vraiment à part, mais voilà, j'ai trouvé ça tout au plus distrayant.

L'histoire : 
Celle d'une Guilde d'Assassins.
L'histoire d'une transaction.
Une histoire d'esclaves.

Les personnages :
Keleana Sardothien a 16 ans et est l'héritière du Roi des Assassins. Ce qui signifie qu'elle est très douée dans ce qu'elle fait, et elle le sait. Tout comme elle cultive à la fois sa beauté et le mystère qui tourne autour de sa personnalité. De fait, en dehors de la Guilde, personne ne doit savoir qui se cache sous le masque de la seule femme Assassin... Et, ma foi, elle ne se prend vraiment pas pour de la m**** si vous voyez ce que je veux dire ;-)
Sam est jeune lui aussi. Et lorsque Keleana sera Reine, il sera son second. Mais en attendant, elle ne le porte guère dans son cœur... et c'est réciproque. En effet, le jeune homme ne cache jamais l'animosité qu'il éprouve pour cette parvenue. Il la jalouse et n'a de cesse de la provoquer. Pourtant, Sam est quelqu'un de très gentil... pour un Assassin.

La plume de l'auteur :
Ce récit est centrée sur Keleana. J'entends par là que, même s'il est écrit à la troisième personne, on suit exclusivement les agissement de la jeune assassineuse. Bien souvent, on est dans sa tête, ce qui permet au lecteur de se faire une parfaite idée du personnage tout en restant "extérieur".
Pour ce qui est de l'arène du récit, on se trouve dans un monde Fantasy, à Skull Island précisément, et cette histoire nous est contée au passé. Pour autant, l'intrigue ne se déroule principalement que sur trois jours.




Une nouvelle distrayante, des pirates à mille lieues du Capitaine Moineau et une assassineuse légèrement imbu d'elle-même.




L'histoire : 3/5     Les personnages : 3,5/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 3/5

Total : 13/20



samedi 19 mai 2018

Le Livre du Voyage


Auteur : Bernard Werber

Éditeur : Le Livre de Poche

Nombre de pages : 160

Catégorie : Nouvelles

Prix : 3,50€


Pourquoi ce livre ?
Parce qu'il me semblait parfait pour commencer le week-end à 1000.
Parce que cela faisait longtemps que je l'avais dans ma PAL.
Parce que Werber est de loin mon auteur préféré.







Ah, enfin tu me prends dans tes mains !
Ah, enfin tu lis ma quatrième de couverture !
Tu ne peux pas savoir comme j'attendais cet instant.

J'avais si peur que tu passes sans me voir.
J'avais si peur que tu rates cette expérience que nous ne pouvons vivre qu'ensemble.
Toi lecteur, humain, vivant.
Et moi, le livre, objet, inerte, mais qui peux te faire décoller pour le grand, le plus simple, le plus extraordinaire des voyages.




C'était la première fois que je lisais un livre "dont je suis l'héroïne"... ou en tout cas quelque chose s'en approchant. Car avec Le Livre du Voyage, on ne suit pas les aventures de quelqu'un d'autre, on vit soi-même une aventure. Et j'avoue que, même s'il a été écrit par mon auteur favori, ce livre me faisait un peu peur... Toutefois, j'ai bien aimé le concept et, surtout, j'y ai retrouvé bon nombre de motifs que l'auteur se plait à distiller dans ses romans !

L'histoire :
Celle d'un voyage bien sûr.
L'histoire d'un livre qui accompagne un lecteur.
Une histoire unique puisque personnelle.

Les personnages :
Le Livre du Voyage n'est pas seulement le titre de cet ouvrage, il en est aussi un personnage. En effet, c'est lui qui va guider le lecteur lors de son voyage, de son aventure de lecture. Il lui propose des obstacles, des ennemis, des découvertes. Il le fait rêver... tout en lui rappelant qu'il n'est jamais qu'un objet.
Le lecteur (moi, vous...) n'est au début rien d'autre que cela : une personne qui tient un objet de papier entre ses mains. Puis, peu à peu, au fil des pages, le lecteur suit son guide et vit une aventure unique. C'est lui qui choisit les lieux, les obstacles, les personnes.

La plume de l'auteur :
Ce livre est vraiment unique en son genre. Tout d'abord parce qu'il s'adresse directement à son lecteur, mais aussi pour ce qu'il lui fait vivre. Pour cela, Bernard Werber n'a pas besoin de décrire, il suggère seulement. Il propose et le lecteur dispose. Et croyez bien que mon chouchou propose avec justesse ! Il y en a pour tous les goût : hommes - femmes, SF - Fantastique - Réaliste... 




Un livre à lire si vous souhaitez vivre une expérience unique !




L'histoire : 4/5     Les personnages : 4,5/5     L'écriture : 5/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 18/20



mercredi 16 mai 2018

Räuberherz

Cœur de Prédateur

Auteur : Julianna Grohe

Éditeur : Drachenmond Verlag

Langue : allemand

Nombre de pages : 400

Catégories : Fantastique & YA

Prix Kindle : 4,99€


Pourquoi ce livre ?
Parce que je suis dans ma période "revisites de la Belle et la Bête".
Parce que ce livre est en VO.







Traduction :
Comme si elle était tombée dans une version farfelue de "La Belle et la Bête", Ella se retrouve dans la villa d'un riche héritier. Mais au lieu d'être gâtée avec de belles robes et de magnifiques bijoux, elle doit faire le ménage pendant que son kidnappeur ramène, une après l'autre, des filles de rêve à la maison. Quel secret cache-t-il ? Pourquoi entend-t-on des voix dans la maison alors qu'il n'y a personne aux environs ? Et pourquoi ressent-elle cette étrange décharge électrique à chaque fois qu'il touche sa peau ? Ella se doute que ce cœur de pierre n'est qu'une façade. Mais que va-t-elle trouver derrière ? Peut-être quelque chose d'encore plus dangereux ?
"Bon sang! Cuisiner, faire le ménage, laver, repasser - et tout ça pour ce bellâtre super arrogant ? Un rêve. C'est exactement comme ça que je m'imaginais le reste de ma vie..."




J'ai eu beaucoup de mal à entrer dans cette histoire car le personnage était trop "jeune". De fait, bien que j'aime la Jeunesse et le YA, je n'arrivais pas à m'identifier avec le personnage principal. S'ajoute à cela que le livre m'a paru excessivement long (400 pages en VO...). Toutefois, plus j'avançais dans ma lecture, plus je devenais addict. Je lui trouvais de plus en plus de qualités et oubliais tous les défauts qui avaient, jusque là, ralenti ma lecture.

L'histoire :
Celle d'une revisite bien loin de l'original... et pourtant si proche !
L'histoire d'un monstre et d'une belle jeune fille.
Une histoire d'amour, de danger et de liberté.

Les personnages :
Ella Bowen a seize ans au début de l'histoire. C'est une jeune fille pleine de complexes qui se fait chahuter au lycée. Elle a fuit son père alcoolique et vit depuis peu dans une maison abandonnée, seule... jusqu'à son enlèvement. Une chose est sûre, Ella (que Crys nomme Bella) a un très fort caractère et ne se laisse pas faire. Mais elle a aussi un grand cœur...
Crys est un jeune homme de 25 ans. Beau, riche, il a tout pour lui. Il vit dans la villa qu'il a hérité de ses parents et enchaîne les conquêtes. Un jour, il décide d'enlever Ella pour qu'elle s'occupe de la maison pendant que lui s'occupe de ses petites-amies. Crys a deux visages : celui qu'il montre à "Bella", froid, et celui qu'il arbore auprès de ses dulcinées, bien plus chaleureux. Pourtant, il n'hésite pas à les mettre dehors dès qu'elles sont malades... 

La plume de l'auteur :
Le moins qu'on puisse dire, c'est que Julianna Grohe prend son temps pour mettre en place son univers. C'est sans doute ce qui explique ce début assez long. Pourtant, petit à petit, elle distille des informations vitales et addictives. On n'a alors plus qu'une envie : connaître le fin mot de l'histoire !
Pour ce qui est de la forme du récit, l'auteur place le lecteur dans la tête d'Ella, faisant d'elle sa narratrice. Quant à l'histoire, elle se situe à Brookeville, aux Etats-Unis et est contée au passé.




Une revisite inédite dans laquelle il est difficile de rentrer. Pour autant, une lecture qui devient addictive au fil des pages.




L'histoire : 4,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 3,5/5     Mon appréciation : 4/5

Total : 16/20


lundi 14 mai 2018

C'est lundi... que lisez-vous ? #3

Bonjour !

On se retrouve aujourd'hui pour un nouvel épisode du fameux "C'est lundi, que lisez-vous ?" suivi par Galleane.

Pour rappel, le principe de ce rendez-vous est simple. Il repose sur les réponses aux trois questions suivantes :

* qu'ai-je lu la semaine dernière ?*
* que suis-je en train de lire ?*
* que vais-je lire ensuite ?*
















Ma dernière lecture


Rouge comme la lave - mon avis en bref :
Un tome fort sympathique qui aurait toute les qualités pour être le dernier de la saga. Et une couverture de rêve !!!


Ma lecture en cours



Mon avis sur le vif :
J'ai de plus en plus de mal à progresser dans ma lecture. Pourtant, paradoxalement, elle me plait de plus en plus... Allez comprendre lol !


Mes prochaines lectures



Pourquoi tant de livres ?
Parce que ce week-end, c'est le week-end à lire !!! Bon, j'en ai encore jamais réussi aucun, mais je ne perds pas espoir et, surtout, j'essaie de mettre toutes les chances de mon côté !


Et vous, que lisez-vous ?