samedi 31 décembre 2016

Le Cabinet de Curiosités


Illustrations : Alexandra V. Bach
Textes : Hilda Alonso

Éditeur : Éditions du Riez

Nombre de pages : 68

Catégories : Fantastique & Roman graphique

Prix : 20€


Pourquoi ce livre ?
Parce que le pack collector "Le Noël du Cabinet de Curiosités" me faisait envie.
Parce que je voulais apporter mon soutien aux Éditions du Riez.
Parce que c'était une lecture pour la Semaine À lire.
Parce qu'il est magnifique !





Sous ses allures bohème de roulotte fantôme, le Cabinet de Curiosités va par les routes, recueillant à son passage les objets magiques brisés par l'homme. Dans cet univers clos, ce refuge bercé de lenteur, la vie en suspens, minuscule et fragile, reste menacée...

Yotika, la femme-araignée, gardienne de cette arche assiégée, ne peut plus protéger les siens et assiste, impuissante, à la fin de son monde.

Mais les chemins de la perdition ne sont pas ceux que l'on croit...




"... la pierre qui se voulait chair n'avait plus qu'à se taire."




Ce livre est une véritable pépite ! Un trésor de beauté et de poésie ! Comment être objective face à de telles illustrations ? Face à une histoire telle que celle-ci ? Vous l'aurez compris, ce roman graphique est une pure merveille et il m'a plu au-delà de mes espérances ! J'y ai retrouvé tout ce que j'attendais, mais aussi tout ce que j'aime, du clin d'œil à mon poème préféré de Baudelaire à un extrait d'une chanson de Mylène Farmer. Tout y était en somme !

L'histoire :
Celle de la vie à l'intérieur d'une roulotte cahotante.
L'histoire d'âmes perdues qui trouvent refuge parmi les leurs.
Une histoire à la fin des plus surprenantes ! ("jeveuxlafin")

Les personnages :
Yotika est donc la femme-araignée qui veille sur cette roulotte. Elle surveille les Siens, vérifie que tout va bien et s'interroge sur ce qui ne va pas. Elle est l'arbitre des disputes, la tisseuse de douceur...
Un autre personnage qui m'a bien plu est Sepia Morphine, une danseuse qui semble la marionnette de son art. Tantôt délicat, tantôt violent, cet art lui fait vivre mille aventures et sentiments.

La plume et le pinceau des auteurs :
La plume d'Hilda Alonso, dont je n'avais jamais rien lu, est on ne peut plus poétique. Chaque phrase est d'une beauté à couper le souffle... tout comme les illustrations d'Alexandra V. Bach qui, fidèle à elle-même, nous plonge dans un univers à la fois sombre et lumineux.
Ensemble, elles créent une histoire qui se divise en cinq parties et nous est contée au passé, par un narrateur omniscient.




Un roman graphique que tout un chacun devrait avoir dans sa bibliothèque ! Et mon coup de cœur en la matière !!




L'histoire : 5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture et le dessin : 5/5     Mon appréciation : 5/5

Total : 20/20




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire