vendredi 18 août 2017

Le mystérieux héritage de Diéla

À l'Aube des Temps Nouveaux - 1

Auteur : Ghislain Fernandez

Éditeur : Fantasy-Parc

Nombre de pages : 574

Catégories : Fantastique, Jeunesses, SF & YA

Prix : 23€


Pourquoi ce livre ?
Parce qu'il me fallait un roman avec une couverture verte pour le challenge mystère.
Parce que j'avais rencontré l'auteur lors d'un salon.
Parce qu'il est dédicacé.







À l'aube des temps nouveaux est une saga qui exploite notre amour pour l'héroïque Fantasy perdu au cœur de somptueux paysages dans un décor moderne rempli de magie.
On est en l'an 3800, et tandis que le modernisme s'affiche comme une évidence sur Terre, les habitants jusque là protégés dans d'immenses villes sous cloche semblent avoir du mal à se faire une place dans ce nouvel écosystème. Les saisons n'existent plus, trois continents ont balayé la géographie des années 2000, d'incroyables espèces intelligentes ont pris leur marque sur la surface du globe cruellement modifiée, de vastes terres restent cependant inhabitables pour le commun des mortels. L'extinction de notre espèce fut de justesse évitée et à présent, notre descendance mal acclimatée à cet environnement hostile joue ses dernières cartes pour pérenniser l'espèce humaine.
Parmi nos héros... Diéla, fraîche et spontanée, se trouve dans les premiers jours de ses dix-sept printemps lorsqu'elle est aspirée dans une machination venue des âges.
Démarre alors une aventure magique et étrange, pleine de surprises pour la jeune femme, qui reçoit de manière inattendue un héritage particulier, qu'elle révélera à Dopiouss, qui sillonnera les routes à ses côtés.




Véritable ode à l'écologie et à la nature, ce roman est plein de bonnes idées. Comme peu d'écrivains, Ghislain Fernadez ose mélanger les genres pour un résultat surprenant. Toutefois, je trouve que de vouloir mettre tant de choses dans un roman fait que l'on s'y perd un peu. Par exemple, j'ai souvent trouvé qu'il ne se passait rien alors qu'en réalité, les personnages vivent mille-et-une aventures dans une seule et même journée.

L'histoire :
Celle d'un monde futuriste.
L'histoire d'une jeune femme avide d'aventure.
Une histoire où les destins se croisent.

Les personnages :
Diéla est une jeune fille aux pouvoirs extraordinaires, héritage d'un peuple appartenant au passé. Mais ses pouvoirs particuliers font d'elle un être particulier... et particulièrement menacé !
Héliote, son père, a lui aussi un pouvoir : celui de faire pousser n'importe quelle plante. Il l'enseigne d'ailleurs à sa fille dans le plus grand secret.
Cobastrolin et Lidouman sont deux hommes à la recherche d'objets rares... et plus particulièrement d'une dague ancestrale. Pour les épauler, tous deux possèdent des spectres : Malama et Cadelmo. Si le premier est libre grâce à Cob, le second est l'esclave de Lidouman qui tient en sa possession un os de son ancienne enveloppe charnelle. Toutefois, les relations entre les deux hommes ainsi que celles qu'ils entretiennent avec leurs spectres semblent bien être plus complexes que cela.
Quant à Somur, il vient d'atterrir sur Terre avec une mission bien précise, et tous les moyens sont bons pour la mener à bien !

La plume de l'auteur :
Au début, ce roman m'a fait penser à Entretien avec un vampire : l'histoire d'un personnage qui raconte sa vie à un autre. Mais dès le premier chapitre, on entre dans l'histoire, ou plus précisément dans les histoires. Car à chaque chapitre, l'auteur alterne entre les péripéties de Diéla, celles de sa famille, celles de Cobastrolin, de Lidouman, de leurs spectres... ou encore de Somur. Ainsi, à plusieurs chapitres d'intervalle, on revoit parfois la même scène, mais d'un angle différent.
D'ailleurs, je préfère parler d'angle et non pas de point de vue car dans ce roman, clairement, le narrateur est omniscient. Il sait tout, il voit tout... et le lecteur avec !
Ainsi, en l'espace de 18 chapitres auxquels s'ajoutent un chapitre 0 et un prologue, ce sont seulement 24h qui s'écoulent dans la vie des personnages. Et si le prologue est écrit au présent, tout le reste du roman est rédigé au passé, ce qui est logique puisqu'il s'agit de l'histoire que nous conte le narrateur du prologue.




L'idée est bonne, mais je ne suis pas bon public pour ce genre de roman décalé.




L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 3/5     L'écriture : 3/5     Mon appréciation : 2,5/5

Total : 12/20




mardi 8 août 2017

Bilan de Juillet



Bonjour ! Avec un peu de retard : C'est l'heure du bilan !!

Et on va commencer avec une "mauvaise nouvelle", à savoir que je ne sais pas combien de pages j'ai lu ce mois-ci^^ De fait, je me suis arrêtée de compter à 804 pages pour cause de départ en vacances ! Comme tous les mois, je voulais en lire au moins mille (ou au moins "tendre vers" comme on dit), et je crois que j'y suis arrivée... mais rien n'est sûr parce que j'ai pas fait attention à où je me suis arrêtée en juillet du livre que j'ai fini en août.

Mais alors, qu'ai-je lu ?


Pour commencer, j'ai lu le premier tome de LEBENSTUNNEL, un SP qui me venait directement de l'auteur en personne !!! (D'ailleurs, faire cet article bilan me fait penser que je dois encore lui envoyer un petit mail...) Bref, j'ai adoré cette lecture qui était une double découverte pour moi puisque je n'avais jamais lu Oxana Hope, pas plus qu'une dystopie/uchronie.
Ensuite, j'ai dévoré Nos chemins de travers, de Georgia Caldera. À la base, j'avais prévu de l'amener avec moi en vacances parce que c'était un pavé et que je m'étais dit que deux semaines, ça serait pas de trop pour le lire... Oui mais voilà, je ne connaissais pas non plus la plume de cette auteur. Et j'ai adoré !! J'ai donc dû m'acheter un livre pendant mes vacances...
... Et mon choix s'est arrêté sur le premier tome de Silver de Kerstin Gier, que j'ai lu en VO. Je l'ai donc commencé en juillet pour le finir en août. Je vous en parlerai donc plus longuement dans le prochain bilan... sinon, vous pouvez aussi suivre le lien qui vous mènera à mon article d'hier^^


Ensuite, Silver en est la preuve, ce n'est pas parce qu'on part en vacances qu'on ne fait pas d'acquisitions livresques !!! Et si celui-là était un achat, les autres sont des contreparties pour avoir filé un petit coup de pouce aux Éditions Voy'el qui étaient un peu en difficulté.


Silber - Das erste Buch der Träume
Au clair de la lune
J'étais une étoile
La malédiction
Où es-tu véronique ?
Papillon de nuit
La serre


Il me faut aussi vous parler de LA rencontre du mois ! En effet, en juillet, le blog a innové grâce à l'interview de Maria J. Romaley avec qui j'ai passé un super moment au début du mois. Et vous savez quoi ? J'ai pris goût à cet exercice alors, c'est certain, vous en verrez d'autres !

Enfin, lors de ce mois de juillet, le blog a fêté ses trois ans et, à cette occasion, j'organise un concours avec pas moins de trois lots à gagner !!! Alors si vous n'avez pas encore participé, c'est par ici que ça se passe (vous avez encore le mois d'août pour concourir !!) ==> CONCOURS 3 ANS

Voilà, voilà !! On se retrouve début septembre pour le prochain bilan !

lundi 7 août 2017

Silver

Livre premier

Auteur : Kerstin Gier

Éditeurs : FJB (de) & Milan (fr)

Nombres de pages : 410 (de) & 352 (fr)

Catégories : Fantastique, Jeunesse & YA

Prix : 18,99€ (de) & 15,20€ (fr)


Pourquoi ce livre ?
Parce que j'avais beaucoup aimé la précédente saga de l'auteur.
Parce que j'étais en Allemagne et que je n'avais plus rien à lire.
Parce que je pouvais le lire en VO.






Nouvelle ville, nouveau lycée et… nouvelle famille ! Après avoir longtemps voyagé aux quatre coins du monde, Liv, sa petite sœur Mia et leur mère s’installent dans une petite ville d’Angleterre. Mais les choses ne sont pas simples, puisqu'il faut composer avec le nouveau petit ami de sa mère… et ses deux ados. Liv ne va pas tarder à découvrir que son demi-frère, Grayson, détient un secret. Et pas des moindres…




J'ai lu ce livre relativement vite quand on pense au nombre de pages... et au fait que je l'ai lu en VO ! Cela doit donc signifier que j'ai aimé, non ? Ouais... vite fait. C'est un livre qui se lit vite parce que l'auteur sait comment accrocher son lecteur. Alors j'ai certes passé un bon moment en compagnie de Liv et des autres, j'ai même ri à plusieurs occasions, mais on ne peut pas dire non plus que j'ai adoré. Toutefois, je lirai sans doute la suite, ne serait-ce que pour lire en allemand, et pour ne pas laisser de porte ouverte^^

L'histoire :
Celle d'une fille dont la vie va changer.
L'histoire d'une bande de potes qui jouent avec le feu.
Une histoire entre rêve et réalité.

Les personnages :
Olivia Silber (ou Silver dans la version française), dite Liv, a quinze ans. À cause des différents métiers de ses parents séparés, elle a voyagé à travers le monde et est donc on ne pleut plus ravie de venir s'installer sans doute définitivement en Angleterre. Mais le rêve se transforme rapidement en cauchemar lorsque Liv apprend qu'elle va devoir composer avec une nouvelle famille et, surtout, avec de nouveaux (et bien étranges) amis...
Mia, la sœur cadette de Liv, est une incorrigible enquêtrice qui se fait un devoir de résoudre le moindre mystère que la vie place devant elle. Tout comme elle se fait un devoir de ne jamais se transformer en fille rendue idiote par l'amour (ce sur quoi sa sœur la rejoint... en tout cas au début^^).
Grayson Spencer, à peine plus âgé que Liv, est le nouveau "frère" des deux jeunes filles puisqu'il est le fils du copain de leur mère. C'est un garçon qui semble plus accaparé par son téléphone que par ce qui se passe dans sa famille. Comme ses trois amis Henry, Jasper et Arthur, il fait partie de l'équipe de basket du lycée et est, à l'instar de ses compères, l'une des stars du lycée.

La plume de l'auteur :
La plume de Kerstin Gier est légère, fluide, et se lit très vite. On est tout de suite plongé dans l'histoire grâce au point de vue interne du personnage principal. Écrite au passé, l'histoire se déroule sur 31 chapitres. On trouve également pas moins de cinq entrées de blog qui font penser à Gossip Girl pour celles (et ceux) qui connaissent.




Une lecture légère et sympathique.




L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 3,5/5     La plume de l'auteur : 4/5     Mon appréciation : 3/5

Total : 14/20











PS : Je vous ai mis la couverture allemande parce que je la trouve bien mieux que la couverture française !! Par ailleurs, l'intérieur du livre est également super beau avec de nombreuses pages décorées.

dimanche 30 juillet 2017

Nos chemins de travers


Auteur : Georgia Caldera

Éditeur : J'ai lu

Nombre de pages : 510

Catégorie : Romance New Adult

Prix : 10,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que j'avais vu la bande annonce faite par l'auteur et qu'il me faisait super envie !
Parce que j'avais envie de découvrir cette auteur depuis un moment.
Parce que la couverture faisait été.







"Je m'étais juré que, s'il ne devait y en avoir qu'une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour là..."

Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n'a qu'un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu'au jour où Louis décide d'humilier publiquement la jeune femme.
Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un nouveau jour.
Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l'aider à se relever ?




Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j'ai adoré ! Et ce même si, au début, j'ai eu du mal avec cette écriture qui ne m'était pas familière. Je trouvais ça long, je me disais "mais il arrive quand cet accident ?"... Mais en fait, l'auteur prend simplement le temps de poser le décor et de présenter ses personnages. Une fois qu'on a compris ça, on plonge dans l'histoire et, en ce qui me concerne, on en ressort très vite car le livre se lit d'une traite... mais on n'en ressort pas indemne. Ce livre m'a fait rire, il m'a émue, je me suis retrouvée à chaque page... et je l'ai encore en tête pour un bon bout de temps je crois ! Alors merci Georgia Caldera pour ces beaux moments que j'ai passé avec Louis et Emma. Mais pas merci pour cette fin horrrrrrrrrible !!

L'histoire :
Celle d'un garçon qui a tout pour lui, jusqu'au jour où...
L'histoire d'une fille bourrée de complexes.
Une histoire sur les relations humains.

Les personnages :
Louis est donc cette star du lycée, des concours hippiques et de la fac. Véritable Don Juan (que l'on qualifiera plutôt de "salaud" en fait), il cumule les expérience avec les filles qu'il jette ensuite comme de vieilles chaussettes. Car oui, son passe-temps, c'est bien de les humilier dès qu'il le peut, en leur brisant le cœur si possible ! Pourtant, suite à un terrible accident, Louis va se révéler être quelque peu différent de cette image qu'il donne de lui.
Emma, quant à elle, est une fille généreuse au possible... tout comme ses formes hélas. Oui, elle le déplore, mais la jeune fille a un problème de taille, et donc avec la nourriture. Tous ces complexes qui la bouffent la font se sentir mal dans sa peau, voilà pourquoi elle cherche tant à passer inaperçue.

La plume de l'auteur :
Comme je l'ai dit plus haut, Georgia Caldera prend le temps de poser le cadre de son histoire, de nous plonger tour à tour dans la vie de ses deux personnages principaux afin que nous fassions plus ample connaissance avec eux. Avec cette auteur, tout ne va pas vite, on prend son temps, ce qui permet de voir l'évolution des sentiments et, bien sûr, de la rendre plus crédible que jamais ! Ainsi, paradoxalement, bien que le livre soit un petit pavé, bien qu'on ne soit pas plongé directement dans ce terrible accident et surtout dans ses conséquences, ce roman se lit très vite.
Le livre est divisé en pas moins de 81 chapitres rédigés au passé et à la troisième personne, dans lesquels on suit tantôt Louis, tantôt Emma. À plusieurs reprises, on plonge également dans le journal d'humeur du héros qui lui est donc rédigé au présent et à la première personne.




Une magnifique découverte pour moi. Une histoire qui vous prend aux tripes, vous retourne dans tous les sens et vous fait vivre mille et unes sensations. Mais une fin frustrante qui appelle la suite !




L'histoire : 4,5/5     Les personnages : 5/5     L'écriture : 4,5/5     Mon appréciation : 5/5

Total : 19/20




mardi 11 juillet 2017

Allégeance

Lebenstunnel - 1

Auteur : Oxanna Hope

Éditeur : Rebelle

Nombre de pages : 294

Catégories : Dystopie / Uchronie, Jeunesse et YA

Prix : 17€


Pourquoi ce livre ?
Parce que le titre de la saga est en allemand.
Parce que l'auteur cherchait des SP.
Pour le challenge mystère.




Et si le dénouement de la Seconde Guerre mondiale n'était pas celui que l'on connaissait ? 200 ans après la victoire d'Hitler, Germania n'est plus un mythe. La race aryenne tant espérée par le Führer domine le monde et toutes les autres ethnies ont été éradiquées de la planète. Krista, jeune Aryenne, travaille dans un Lebensborn. Elle a été élevée dans le moule de la race pure et ne connaît que ce mode de vie, jusqu'au jour où elle suit malgré elle une femme dans les égouts de la ville. Ce qu'elle y découvre va ébranler toutes ses convictions et peut remettre en question le fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.




Tout d'abord, c'est la première dystopie/uchronie que j'ai lu, tout comme c'était la première fois que je lisais cette auteur. Et ces deux découvertes m'ont beaucoup plu^^
Je me suis vraiment sentie dans ces tunnels aux côtés de Krista et des autres. J'ai imaginé sans mal le monde imaginé par l'auteur. J'enchainais les chapitres sans m'arrêter. Bref, j'ai aimé !

L'histoire :
Celle d'un monde qui aurait pu exister si l'Histoire avait été différente.
L'histoire d'une fille en quête de vérité.
Une histoire de peuples.

Les personnages :
Krista est blonde aux yeux bleus : une parfaite petite Aryenne ! Quoi que... si elle avait été si parfaite, elle ne serais pas obligée de travailler dans une maternité !! C'est d'ailleurs ce que lui reprochent sans arrêt ses parents, sans compter que son frère est un super soldat SS. À cause de cette absurde empathie qu'elle ne peut s'empêcher de ressentir alors qu'on le lui interdit, elle va se retrouver prisonnière des égouts... Mais si c'était l'occasion pour elle de réfléchir au sens de sa vie ?
Élias est un jeune homme à peine plus âgé que Krista. Contrairement à elle, il n'est pas Aryen et est donc contraint de vivre caché. Tout comme son peuple, il voue une haine profonde à l'égard de celui de Krista. Toutefois, il semble être le seul à lui témoigner également quelques autres sentiments...
Ezra et Anna sont un jeune couple que Krista va aider dès les premiers chapitres. Pour autant, ils ne sont pas comme Élias et continue de la traiter comme une ennemie au fil des pages.

La plume de l'auteur :
Dans un récit au présent et à la première personne, Oxanna Hope nous invite à suivre Krista au travers de ses aventures à Germania. Beaucoup d'action dans ce premier tome, mais aussi des moments où l'on s'arrête pou penser à la société inventée par l'auteur mais qui nous parait si plausible. Et puis à la fin, surtout, on va de surprise en surprise, de révélation en révélation.




Un récit haletant et addictif. Une fin qui appelle la suite !




L'histoire : 4/5     Les personnages : 4,5/5     L'écriture : 4/5     Mon appréciation : 4,5/5

Total : 17/20








mercredi 5 juillet 2017

CONCOURS 3 ANS DU BLOG



Bonjour !

Le blog fête ses trois ans !!! À cette occasion, quoi de mieux qu'un petit concours ?! Et puisque l'article précédent vous présentait un auteur, quoi de mieux que de la mettre à l'honneur, encore une fois ?!

Voici donc les lots :
1) Un exemplaire papier des Changelings Acte 1 & 2 dédicacé
2) Des cartes et/ou des MP dédicacés par Maria J. Romaley
3) Un MP bijou aux couleurs du blog

Il se peut aussi que je glisse dans chaque lot quelques goodies et/ou MP coup de cœur... ainsi qu'une surprise^^

Pour participer, rien de plus simple ! Il suffit de remplir le formulaire en bas de cette page !!

Vous pouvez aussi partager ce concours sur les réseaux sociaux, laisser un petit commentaire, mettre un like sur Les lectures de Kriemhild ou la page auteur de Maria J. Romaley. Ce n'est évidemment pas une condition, mais ça fait toujours plaisir^^

Précisions :
* Durée du concours : du 5 juillet au 5 septembre 2017.
* Concours réservé à la France métropolitaine pour les lots 1) et 3).
* Les lectures de Kriemhild ou Maria J. Romaley ne pourront être tenus pour responsables en cas de perte ou de détérioration du colis lors de l'envoi.

* Tirage au sort et annonce des gagnant(e)s le 6 septembre 2017 *


*** Bonne chance à tous ***



mardi 4 juillet 2017

Interview de Maria J. Romaley

Bonjour !
Cela fait bientôt trois ans que ce blog est ouvert et je me disais qu'il était temps d'innover un peu... J'ai donc pensé que c'était l'occasion de mettre en avant un auteur. Pour cette première interview, j'ai demandé à Maria J. Romaley si elle voulait bien essuyer les plâtres avec moi^^ Et elle a accepté ! Nous nous sommes donc retrouvées dans un café, et voici ce que ça a donné :


Bonjour Maria !
Bonjour !

Merci d’avoir accepté cette interview. Tu es une auteur de nouvelles, de romances et de romances fantastiques. D’après ton site, tu as écrit 14 livres, c’est bien ça ?
Je dirais plutôt 13. En fait… 7 en version papier et en numérique… 7 aussi. (Ce qui fait 14, on est d’accord lol ! Mais faut pas lui dire^^)

Au passage, question classique : si tu devais n’en choisir qu’un, ce serait… ?
Oulà ! C’est compliqué !!
Mon premier roman, Nitescence, m’a pris 7 ans. Je l’ai écrit sept fois, l’ai peaufiné au mot près. À la base, Nitescence et Déhiscence ne devaient former qu’un seul roman. C’est un roman un peu spécial puisque c’est celui qui m’a permis de prendre une décision : celle de devenir auteur. Toutefois, je dirais que celui que je choisirais, ce serait les Changelings.
Pourquoi ?
Parce qu’on apprend en écrivant, on progresse. Je pense donc que c’est mon livre le plus abouti.

Tu parlais de Nitescence et de Déhiscence… C’est vrai qu’on te connait surtout pour L’Âme de la Nuit qui fut ta première saga… Alors justement, remontons aux origines, peux-tu nous dire comment tout à commencé ? Je veux dire : Quand as-tu commencé à écrire, et pourquoi ?
J’ai commencé à 30 ans, il y a huit ans donc. En fait, je l’ai fait pour être publiée… non, même pas, pour écrire un livre jusqu’au bout. Quelque part, c’était un peu comme une crise de la trentaine. (rires) Je faisais toujours tout pour tout le monde, mes enfants, mon mari, mais à un moment donné, je me suis demandé ce que je faisais rien que pour moi. Je me suis alors replongée dans les rêves de quand j’étais petite… Moi, je suis un peu philosophe et je pense qu’il faut vivre ses rêves, faire quelque chose de constructif dans sa vie, et sans perdre de temps.

Comment t’es venue l’idée d’écrire cette saga de L’Âme de la Nuit ?
Il faut croire que j’ai trop joué à Diablo haha ! Sérieusement, à force d’y jouer, j’ai commencé à faire des rêves bizarres. Par exemple, le moment où Daegan montre ses ailes à Tara. Ou encore, au début de Nitescence, lors du cauchemar de Tara, quand elle assiste à la bataille.

Il t’a donc fallu 7 ans pour écrire Nitescence. Maintenant, il te faut moins longtemps pour écrire un roman, non ?
Oui ! Il me faut 8 mois… non, plutôt 9… comme un bébé en fait ! Parfois, ça peut aller jusqu’à un an, mais pas plus.

Peux-tu nous dire quelles sont les étapes quand tu écris un roman ?
Bien sûr !
Premièrement, je fais un plan détaillé avec les chapitres, les scènes, les points de vue… puisque c’est un peu ma marque de fabrique.
Dans un second temps vient bien sûr l’écriture. Là, je reprends tout depuis le début et je rédige, scène après scène. Dès que j’en ai fini une, je la corrige avant de passer à l’écriture de la suivante. Parfois, quand je bloque, j’écris une scène un peu plus loin dans le roman… ce qui en fait un peu un puzzle mais bon ! Il m’arrive même d’écrire la fin avant le début !!
La troisième étape est celle de la correction. Ou plutôt des corrections ! Deux ou trois par chapitre. Et quand j’ai fait mes corrections, je passe le chapitre sous antidote, un programme de correction professionnel.
Quand l’étape de correction est terminée, j’envoie le roman à mes bêta-lectrices.
Il y en a combien ?
Deux, trois, quatre… selon leurs goûts et leurs disponibilités. La plupart du temps, c’est deux.
Et c’est quoi le job d’une bêta-lectrice ?… je veux dire, à part la lecture^^
Oui ! Tout d’abord, elles me donnent un avis à chaud en mettant des petits commentaires dans la marge, style « mdr ». Elles relèvent aussi les incohérences que je ne vois pas parce que, quand j’écris, tout est clair dans ma tête. Enfin, elle me donne un avis à froid.
Du coup, la cinquième étape c’est celle lors de laquelle je modifie mon roman en suivant les conseils de mes bêta-lectrices.
En six, je relis une dernière fois.
Et en sept, je monte mon fichier. Puis, soit j’envoie à une maison d’édition, soit je l’auto-édite.
Ton étape préférée c’est… ?
L’écriture !

Quelle place l’écriture prend-elle dans ta vie ?
La principale ! L’écriture, c’est ma passion. Je ne pourrais pas vivre sans écrire.

Quand, où et comment écris-tu ? As-tu un rituel d’écriture ? Bernard Werber, par exemple, écrit le matin, dans son café…
Ben justement ! Sur mon bureau, j’ai sa photo, celle qui est sur la quatrième de couverture de son roman « Demain les chats ».
Ensuite, je regarde combien d’heures je peux libérer dans mon emploi du temps. Parfois, j’écris 4 à 5 heures d’affilé !
Ce qui est important aussi, c’est la musique. J’en ai besoin pour m’isoler. Quand je suis en phase de rédaction, j’écoute des BO de films, du classique… du moment qu’il n’y a pas de paroles. Ça me met dans l’ambiance. Pour ce qui est de la phase correction, il peut y avoir des paroles, ça n’a pas d’importance.

Selon toi, qu’est-ce qui est le plus dur quand on écrit un roman ?
De ne pas être interrompu ! Parce qu’en fait, quand je n’ai pas d’inspiration, j’écris une scène pour laquelle j’en ai. Alors oui, le plus difficile, c’est de ne pas être interrompu !

Vises-tu un public particulier quand tu écris ?
Oui !
Pourquoi ?
Ça me permet de me mettre des barrières. Bon, dans mes romances, j’ai pas vraiment de barrières. Par exemple, il peut y avoir du sexe… Mais dans le fantastique, je cherche avant tout à être plus poétique, donc généralement, je reste à la porte de la chambre^^
Et puis, je fais aussi un peu ce que j’ai envie que mes enfants lisent… Même si, à la base, ils ne devaient pas lire mes romans ! Mais voilà, mon fils les a pris sans rien me demander !!

Bon, maintenant, même si j’ai ma petite idée, je me dois de te demander : As-tu un maître d’écriture ?
Bernard Werber !
Pourquoi lui ?
Parce que ses conseils sont pertinents. Si je les applique, j’ai un cadre qui me correspond bien. Le plan, le climax…

Tu écris principalement de la romance fantastique. Est-ce aussi ton genre de lecture ?
Oui. Je lis de l’urban fantasy… Mercy Thompson, Psi Changeling.
Mais pas que ! J’aime aussi le médiéval fantastique comme celui qu’écrit David Eddings
Ah… j’avoue, je ne connais pas…
Tu connais pas ? J’adore !!! Faut que tu le lises !
Sinon je lis aussi de la poésie (Les Fleurs du Mal), des classiques, L’Alchimiste de Paolo Coelho, mais aussi du Shakespeare ou, quand j’ai pas le moral, des comédies romantiques.

De tout donc ! Et en ce moment, que lis-tu ?
J’ai lu les quatre tomes d’Alpha & Oméga… et j’ai aussi relu tout Mercy Thompson.

Ton roman préféré ? Celui qui t’a particulièrement marquée ?
Oulà ! Je dirais Les Trois Mousquetaires, parce que c’est le premier que j’ai lu… j’avais neuf ans.
Sinon, il y a aussi L’Alchimiste, La Princesse de Clève… j’aime aussi les textes plus anciens tels que L’Odyssée. J’aime la mythologie, les légendes… Je les retrouve d’ailleurs dans la BD Atalante.
Oui, j’aime bien Atalante moi aussi, même si j’ai arrêté quand ils ont changé de dessinateur…
Oui, moi aussi j’ai arrêté.

Enfin, que fais-tu de ton temps libre ?... je veux dire, à part manger des muffins et boire du café lol !
(rires)
Alors… Jeux vidéos, jeux vidéos, jeux vidéos… seule ou en famille. Jeux de société aussi.

Des animaux ?
Oui, deux chats : Méphisto, un vieux pépère de 18 ans.
En voilà un nom !
Oui, c’était le frère de Lilith (mais elle est morte)… deux personnages de Diablo.
Encore Diablo ?
Oui^^ Le deuxième, c’est Princesse Liliputia. Elle a deux ans.
Encore un drôle de nom !
Oui hihi ! C’est ma fille qui le lui a donné. Bon, on l’appelle aussi Serpillère mais ça… c’est parce qu’elle s’étale de tout son long !

Le mot de la fin ?
Muffin… Non, café !
Bon, blague à part, merci à tous les gens qui font que je suis toujours dans le top 20 d’Amazon… Et bien sûr, merci à tous ceux qui me soutiennent via Tipeee.

Super ! Encore merci Maria pour cette interview !
Bah tu vois, c’était pas si compliqué^^



Pour info, Maria aussi souffle une bougie supplémentaire dans les jours qui viennent. À cette occasion, elle organise un concours, mettant en jeu une BOX d'une valeur de 40€ minimum dans laquelle vous trouverez des livres papiers et numériques, des mugs, des marque-pages, des bijoux... et une surprise ! Alors, si ça tente quelqu'un, c'est par ici que ça se passe => CONCOURS BOX ANNIVERSAIRE

Et sinon, voici quelques sites où vous pouvez la retrouver :
Son site => https://mromaley.wordpress.com/
Son FB officiel => https://www.facebook.com/mariajromaley/
Sur Tipeee => https://www.tipeee.com/maria-j-romaley-romanciere-de-l-imaginaire/



Bibliographie

L'Âme de la Nuit :
Nitescence, Rebelle, 2013
Déhiscence, Rebelle, 2014
Résipiscence, Rebelle, 2015
Reviviscence, Rebelle, 2016

Le Noël de Tara (nouvelle), Auto-Édition, 2016

Changelings, la furie du Phénix :
Le bannissement, Auto-Édition, 2016
L'enlèvement, Auto-Édition, 2016
L'oppression, Auto-Édition, 2016
La revanche, Auto-Édition, 2017
+ Version papier des actes 1 & 2, Sidh Press, 2017

L'éveil de Gargouilles :
La poupée brisée, Auto-Édition, 2015

Crumble aux pommes (nouvelle), Sidh Press, 2015

Les frères Sinclair :
Thérapie Bleu Maya, Sidh Press, 2016

L'aventurière du chômage perdu : enfer et sable chaud (nouvelle), Auto-Édition, 2017

Avendja (nouvelle - plus disponible), Auto-Édition, 2015

dimanche 2 juillet 2017

Bilan de Juin



Bonjour ! C'est l'heure du bilan !!

En ce mois de juin, malgré la fin de l'année scolaire, je ne visais que 1000 pages. Pourquoi ? me demanderez-vous alors. Eh bien tout simplement parce que qui dit fin d'année scolaire, dit aussi bac, copies de bac, convocations à droite et à gauche... Bref, une fin d'année, c'est souvent le rush. néanmoins, j'ai lu pas moins de 1156 pages, ce dont je suis assez fière !

Mais alors, qu'ai-je lu ?


Pour commencer, j'ai lu OMNIA : Le Sang des Sorcières, de Denis Labbé. Si je l'ai choisi en première lecture, c'était parce qu'il me fallait un livre publié en 2017 pour le challenge mystère. Alors quoi de mieux qu'un roman acheté et dédicacé lors de Livre Paris ? Bon, cela étant, j'attendais vraiment beaucoup de cet auteur que j'avais découvert grâce à ces Échos Obscurs et que je n'ai pas tout à fait retrouvé...
Ensuite, parce que j'avais envie de pirates (la faute à Jack Sparrow, mais pas que^^), je me suis dégotée le premier tome des Pirates de L'escroc-Griffe : Les Terres Interdites. Et, si j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire à cause des surnoms des personnages, j'ai finalement bien accroché !
Enfin, parce qu'on est en été et que j'avais envie d'une lecture estivale, j'ai lu Rebelle du désert. L'histoire m'a beaucoup plu, mais quant à l'écriture, c'est autre chose...

Par ailleurs, j'ai fait de belles acquisitions lors de ce mois de juin, et pas forcément grâce à la GrosseOP17 de chez Bragelonne et Milady !!


Les Pirates de l'Escroc-Griffe 1 - Les Terres Interdites
Runes 1
Kaleana et le Seigneur Pirate
Lebenstunnel 1 - Allégeance
Faëri

Pour finir, en ce mois de juin, je vous ai préparé une petite surprise pour le blog... De fait, cela faisait un moment que j'avais envie d'innover, et cette innovation va se concrétiser pas plus tard que demain ! (Ce qui signifie dans la semaine pour le blog, ne faites pas vos impatients^^) Sans compter que, le 5 juillet, le blog fêtera ses trois ans d'existence, l'occasion pour moi de vous concocter un petit concours !

Je n'en dis pas plus car, après tout, ceci est le bilan du mois de juin... Mais ne partez pas trop loin car je vais vite revenir !!!

vendredi 30 juin 2017

Rebelle du désert


Auteur : Alwyn Hamilton

Éditeur : PKJ.

Nombre de pages : 284

Catégories : Fantasy & Jeunesse

Prix : 17,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que c'était un cadeau (de noël, oups^^).
Parce que je trouvais l'histoire et la couv' estivales.









Prisonnière d'une vie étouffante au cœur du désert, Amani n'aurait jamais imaginé galoper un jour sur un cheval fantastique, en compagnie d'un fugitif recherché pour trahison. Elle ne se serait jamais doutée non plus qu'elle en tomberait amoureuse... ni qu'elle l'aiderait à mener la résistance contre le sultan.




Je suis un peu partagée... D'une part j'ai aimé cette histoire parce que je n'arrivais pas à la quitter et qu'elle était pleines de surprises. D'autre part, j'ai trouvé l'écriture, ou la traduction, plus que limite avec des longueurs et des descriptions difficiles à suivre.
Par ailleurs, moi qui pensais lire un one shot, je me suis faite avoir...

L'histoire :
Celle d'une fille qui rêve d'une autre vie.
L'histoire d'un désert embrasé par la rébellion tout autant que les jeux de pouvoir.
Une histoire où chaleur rime davantage avec peur qu'avec ardeur...

Les personnages :
Amani est une jeune fille du désert pas tout à fait comme les autres... Du haut de ses seize ans, elle manie le pistolet comme personne. En se faufilant dans la fosse de tir, elle se fait passer pour un garçon afin d'amasser assez d'argent pour quitter sa ville natale et rejoindre la capitale. Tant pis si elle abandonne famille et amis car, dans le désert, c'est chacun pour soi.
Jin est un peu plus âgé qu'Amani, qu'il rencontre dans la fosse de tir. C'est un étranger, un fugitif recherché pour trahison. Comme la jeune fille, il a besoin d'argent pour quitter la ville dans laquelle il se trouve. Mais dès qu'il croise les yeux bleus d'Amani, il va chercher à l'emmener avec lui. Toutefois est-ce vraiment pour la protéger ? Et saura-t-il convaincre cette fille du désert ? Il semblerait que oui... mais à quel prix !

La plume de l'auteur :
Alwyn Hamilton crée ici une histoire addictive et pleine de rebondissements. Ainsi l'auteur nous surprend presque à chaque page. Malheureusement, cette écriture (ou sa traduction peut-être) est tout de même un peu brouillon, tant et si bien que, parfois, on s'y perd : on ne voit pas la scène décrite, on ne sait pas tout de suite qui parle... Bref, des petits détails qui peuvent gêner la lecture.
Pour le reste, cette histoire de trente chapitres nous est contée par Amani, au passé. Elle se déroule dans le Miraji, un sultanat imaginaire situé dans le désert.




Une histoire addictive et pleine de rebondissements.




L'histoire : 4,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 2,5/5     Mon appréciation : 3/5

Total : 14/20




dimanche 25 juin 2017

Les Terres Interdites

Les Pirates de l'Escroc-Griffe - 1


Auteur : Jean-Sébastien Guillermou

Éditeur : Bragelonne

Nombre de pages : 464

Catégories : Fantasy, Jeunesse, Steampunk & YA

Prix Kindle : 9,99€


Pourquoi ce livre ?
Parce que je voulais lire un livre de pirates, tout simplement^^








Lorsque Caboche, après s’être enfui de l’orphelinat militaire, part à la recherche de son père, il ne s’attendait certainement pas à rencontrer la compagnie de L’Escroc-Griffe et encore moins à monter à bord de leur bateau ! Connu pour n’avoir jamais réussi un abordage, l’équipage de Bretelle, vieux capitaine désabusé, ressemble plus à la troupe d’un cirque qu’à une bande de pirates. Mais Caboche va les entraîner dans un voyage rocambolesque sur les Mers Turquoise, à la recherche d’un trésor mythique. Une quête dangereuse puisqu’ils sont pourchassés par l’invincible et immortel Amiral-Fantôme, et qui les mènera jusqu'aux confins du Monde-Fleur, aux abords des mystérieuses Terres Interdites...




J'avoue avoir eu beaucoup de mal à entrer dans le livre à cause des noms, ou plutôt des surnoms des personnages. En effet, la plupart des personnages n'ont pas vraiment de nom, mais un surnom... Bon, évidemment, ça va avec le thème "pirate", mais il m'a fallu m'y habituer. Cela étant, passé ce cap, j'ai vraiment vécu chaque aventure de Caboche au fil des pages et, surtout, je me souviens de presque chaque moment du livre, ce qui n'est pas négligeable ! Pour moi, cela signifie que l'auteur a su imprimer son histoire en moi et je crois qu'on ne peut pas mieux réussir un roman !!

L'histoire :
Celle d'un orphelin à la recherche de son père.
L'histoire d'une chasse au trésor.
Une histoire de pirates.

Les personnages :
Caboche est un adolescent qui, après avoir perdu sa mère dans un tragique accident, a été admis dans un orphelinat militaire. Dès qu'il parvient à s'enfuir, il n'a de cesse de chercher son père, un certain Trompe-la-Mort qui pourrait bien être le dernier des pirates. Pour ce faire, il n'hésite pas à s'embarquer à bord de l'Escroc-Griffe et à passer un marché avec le capitaine Bretelle.
Bretelle, capitaine de l'Escroc-Griffe, est un lymphogateur doublé d'un bluffeur. Un lymphogateur est un homme qui a bu de la lymphe et peut, par la suite, naviguer de jour comme de nuit. Bretelle est un chasseur de trésors de légende, mais il peut aussi parfois passer pour un lâche. Un peu bourru, le capitaine a tout de même un grand cœur.
Quant à l'Amiral-Fantôme, c'est un mort-vivant condamné à vivre tant que des pirates fouleront le Monde-Fleur. Au service des différents Rois-Tyrans, il n'a de cesse de pourchasser et de tuer les pirates afin de mettre un terme à sa malédiction.

La plume de l'auteur :
C'était la première fois pour moi que je lisais de la fantasy-steampunk, eh bien je dois avouer que Jean-Sébastien Guillermou a réussi à me prouver qu'un tel mélange de styles était non seulement possible, mais en plus que j'aimais ça^^ Pourtant, au début, avec cette histoire de Monde-Fleur, j'avais l'impression de plonger dans un récit de Terry Pratchett... Mais au contraire de cet auteur que je n'apprécie guère, celui des Pirates de l'Escroc-Griffe crée un monde imaginaire auquel on a envie de croire. Il ne s'agit pas, pour Jean-Sébastien Guillermou, de faire de la fantasy humoristique, mais bien de nous servir un récit dans les codes.
L'auteur place donc son histoire dans le Monde-Fleur, un monde imaginaire donc, mais que je me plaisais à imaginer dans mon jardin. L'histoire nous est contée au passé, via un point de vue omniscient qui nous permet de naviguer entre les différents personnages. Le tout en pas moins de 73 chapitres pour "seulement" 464 pages, ce qui signifie des chapitres plutôt courts.




Un roman de fantasy steampunk qui vous fera vivre bien des aventures aux côtés de pirates pas comme les autres !




L'histoire : 4/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 4,5/5     Mon appréciation : 4/5

Total : 16,5/20




jeudi 15 juin 2017

Bilan de Mai



Bonjour ! C'est plus que l'heure du bilan je crois, non ?!

Bon, j'ai plus de deux semaines de retard parce que j'ai vécu ces deux dernières semaines sans internet... Et que quand c'est revenu, ben j'avais un million de trucs à faire, du coup j'ai remis le bilan à plus tard. Cela étant, je ne voulais pas de nouveau retomber dans un double bilan, alors tant pis pour le retard, je fais mon bilan de mai NOW ! Surtout que ce bilan sera déjà plus ou moins double puisque le mois de mai, c'était aussi le mois de la fantasy !

Premier constat pour ce mois de mai : j'ai lu pas moins de 1661 pages !!! Il y avait donc, of course, de la fantasy, mais pas que !

Mais alors, qu'ai-je lu ?


Pour commencer, j'ai terminé ma lecture du premier tome de Mercy Thompson, L'Appel de la Lune. Si ce bouquin m'a plu, je dois avouer que je l'ai trouvé sans plus, bien loin des critiques dithyrambiques que j'avais pu en lire. Mais bien quand même hein, ne vous prenez pas !
Ensuite, puisque comme chaque mois (ou presque), je participe au challenge mystère de Frogzine, il me fallait lire un livre dans lequel l'animal était au centre de l'histoire. J'ai donc choisi le petit dernier de mon écrivain favori, j'ai nommé MONSIEUR Bernard Werber, avec son titre Demain les chats. Et devinez quoi ? J'ai aimé !!
Enfin, j'ai pu attaquer le challenge "mois de la fantasy" mis en place par PikitiBouquine. Pour ce challenge, j'ai donc lu L'Empire des Vaincus, huitième opus de L'Épée de Vérité de Terry Goodkind, Elfe noir, cœur sombre (de la saga BD ELFES) et Ronces Blanches et Roses Rouges. Et vous savez quoi ? J'ai adoré ces lectures tout autant que ce mois de la fantasy !!!
Pour finir, j'ai également lu les actes 1 & 2 de Changelings : La furie du Phénix, de Maria J. Romaley. J'ai dévoré ce bouquin et j'ai adoré me replonger dans l'univers de l'Âme de la Nuit.



Je vais maintenant vite-fait revenir sur ce "mois de la fantasy". Comme je l'ai dit, l'idée est venue de PikitiBouquine, que j'ai découvert grâce au challenge en fait ! Oui parce que moi, je fais pas toujours les choses dans l'ordre^^
Bref, le challenge consistait à lire 3, 5 ou 7 bouquins de fantasy dont à chaque fois 1, 2 ou 3 classé(s) adulte(s). Ainsi, il y en avait pour tous les types de lecteurs. Personnellement, j'avais choisi le plus petit des challenges étant donné que j'en faisais un autre et qu'en plus, je n'avais pas fini une lecture entamée en avril. Mais l'année prochaine, j'essaierai de passer au cran supérieur (ce qui demandera un peu plus d'organisation de lecture).
Mais le challenge "mois de la fantasy" ne s'arrêtait/s'arrête pas là ! En effet, Pikiti avait créé un groupe Facebook sur lequel on a échangé au sujet de nos lectures, sur lequel il y avait des concours pour gagner des œuvres de fantasy (of course hein^^), et sur lequel on pouvait trouver plein d'idées lecture et autres lectures communes. Et si j'ai mis un "/" dans la première phrase de ce paragraphe, c'est tout simplement parce que ce fameux groupe Facebook va rester ouvert, permettant à ses membres de continuer d'échanger sur la fantasy. C'est pas génial ça ?
Bref-bis, l'année prochaine, je retente l'aventure !!

Quant à mes acquisitions du mois de mai, eh bien elles se résument à un nom : Maria J. Romaley. Eh oui, c'est à elle que je dois mes deux achats livresques du mois dernier :


Changelings : La furie du Phénix, acte 1 & 2
Premier Amour


Voilà, voilà pour ce bilan du mois de mai / mois de la fantasy. Je vous dis donc à très vite pour le bilan de ce mois de juin déjà bien entamé !!! (Et aussi à bientôt pour une surprise ;-) )

lundi 12 juin 2017

OMNIA : Le Sang des Sorcières


Auteur : Denis Labbé

Éditeur : Chat Noir

Nombre de pages : 408

Catégorie : Fantastique

Prix : 19,90€


Pourquoi ce livre ?
Parce que j'avais découvert la plume de l'auteur à travers ses Échos Obscurs et que j'avais bien aimé.
Parce que je l'ai eu dédicacé et en avant-première lors de Livre Paris.
Parce qu'il me fallait un livre publié en 2017 pour le Challenge Mystère.





Loudun, 1632
De jour en jour, la peste noire se raréfie, c'est la fin du calvaire pour les habitants, dont le chanoine Urbain Grandier, qui ne rêve que de retrouver ses ouailles, leur admiration et leurs faveurs. Parmi elles, Soléna, une jeune femme aussi belle que mystérieuse, semble prête à tout pour le séduire, mais dans quel but ?

Lille, 2021
Rentrée universitaire pour Revéna et sa meilleure amie Kiara, après des mois d'épidémie grippale que a décimé une partie de la population. Pourtant l'étudiante ne retrouve pas le sourire, ses nuits sont hantées par de macabres visions qui la vident de son énergie. Sa rencontre avec un nouvel élève, Louis, pourrait bien soigner son esprit. Dès les premiers instants, une connexion indéfectible lie ces deux jeunes gens dont le destin semble réveiller les maux du passé. À moins que la trame du temps soit plus complexe que cela. En tout cas, c'est bien ce qu'a décidé de découvrir une organisation secrète qui espionne ce trio qui, lui-même, semble ignorer que sa seule existence pourrait détruire notre monde...




Attention, avis on ne peut plus mitigé !!!
Tout d'abord, je crois que si je voulais vraiment bien comprendre ce livre, il me faudrait le relire. En effet, j'avoue n'avoir pas tout saisi... Et du coup, cela a, je suppose, un peu gâché ma lecture. Tout d'abord, ce vocabulaire très recherché et parfois vieillot que je ne connaissais pas. Ensuite, ces personnages que j'ai trouvé trop nombreux d'un coup, en tout cas dans le Loudun de 1632. En revanche, j'ai beaucoup mieux apprécié ce qui se passait dans le Lille de 2021 ! Et ce que j'ai plus aimé encore, ce sont les passages d'affrontements magiques, autrement dit là où il y a de l'action, car elle est rondement menée et écrite.

L'histoire... ou plutôt les histoires :
Celle d'un prêtre aux meurs dissolues.
L'histoire d'un trio d'étudiants qui se découvre des pouvoirs.
Une histoire de sorcellerie et de possessions.

Les personnages :
Revéna est une jeune et brillante étudiante. Elle mène de front deux cursus universitaires : psychologie et sociologie. Et en plus d'être intelligente et douée pour les études, elle est aussi extrêmement belle... Chevelure rousse, grands yeux bleus, sa froide beauté échauffe de nombreux cœurs
Kiara, de deux ans l'aînée de Revéna, est également étudiante en psycho. Contrairement à sa meilleure amie et colocataire, Kiara est toujours souriante et semble incarner le bonheur. Elle est également tellement gamine que Revéna a souvent l'impression d'être sa grande sœur alors que cela devrait être l'inverse.
Louis, lui aussi étudiant, va venir troubler cette osmose entre les deux jeunes filles en les abordant dès le premier jour de cours. Sans savoir pourquoi, il se sent attiré par les deux amies et, si Revéna le lui rend bien, Kiara est beaucoup moins avenante. De fait, il semble être son opposé, ne serait-ce que par ses goûts musicaux et vestimentaires qui l'attirent vers le métal et les habits sombres.
Enfin, Soléna est une prêtresse adoratrice de la déesse. Elle est ce que l'on peut appeler vulgairement une sorcière, c'est-à-dire qu'elle invoque les forces de la natures via des breuvages, mais aussi des sorts. Par-dessus tout, elle aime communier avec la nature et suit aveuglément les ordres de sa déesse.

La plume de l'auteur :
Je l'ai déjà dit, le vocabulaire est assez soutenu et, je pense, pas à la portée de tous. Cela étant, ce choix sied parfaitement aux passages qui ont lieu à Loudun, en 1632.
De fait, si ce roman se déroule sur 39 chapitres, ceux-ci alternent entre les faits qui se passent à Loudun en 1632 et ceux qui ont lieu à Lille en 2021. Généralement, pour un chapitre centré sur Loudun, deux chapitres centrés sur Lille suivent.
L'œuvre est rédigée au passé et l'on suit les personnages via un point de vue omniscient. Aucun focus sur un personnage en particulier donc, même si, évidemment, on se concentre davantage sur nos héros cités plus haut.




Une inquiétante histoire de sorcières où passé et futur se mêlent.




L'histoire : 3,5/5     Les personnages : 4/5     L'écriture : 3/5     Mon appréciation : 2,5/5

Total : 13/20